Ariane Brucher

Présentation

Je suis une étudiante au baccalauréat en Neuroscience cognitive, option neurolinguistique, à l’Université de Montréal. En tant que future orthophoniste, je suis convaincue que cette profession alliera à merveille ma passion pour les sciences et mon désir d’aider les autres. En fait, je rêve qu’un jour, des découvertes en biologie permettront d’élaborer de nouvelles méthodes d’approche en orthophonie. Ainsi, des enfants pourront surmonter leurs difficultés et s’épanouir plus facilement.

Présentement, je travaille sur un projet portant sur la distributivité des verbes du français.  Dans la plupart des cas, pour un même verbe, deux interprétations sont possibles lorsque le complément d’objet direct du verbe contient un déterminant indéfini. En effet, le verbe peut avoir une interprétation collective ou distributive. Des études effectuées dans d’autres langues ont démontré que selon l’âge du sujet, la phrase peut avoir une signification différente. Par exemple, les enfants ont davantage tendance à la comprendre de manière distributive, tandis que les adultes y verront un aspect collectif. Dans cette recherche, nous nous intéressons à la manière dont les verbes de la langue française seront interprétés par les adultes et par les enfants.

De plus, j’effectue des tests en électroencéphalographie (EEG) avec des jeunes pour le doctorat d’Émilie Courteau.

Bourses et mentions

Bourse de recherche au premier cycle de l’Institut de valorisation des données (IVADO)
Bourse de recherche au premier cycle du Conseil de Recherches en Sciences Naturelles et en Génie du Canada (CRSNG BRPC)
Analyses statistiques de potentiels évoqués basées sur des modèles mixtes linéaires dans le cadre du projet doctoral d’Émilie Courteau «Compréhension orale et trouble primaire du langage : une étude de potentiels évoqués» (2020)

Mention Relève étoile Jacques-Genest du Fonds de recherche du Québec en Santé pour l’intérêt et les aptitudes en recherche, Association pour la recherche au collégial au 87e congrès de l’Acfas (2019)

Bourse pour stage d’été du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies dans le laboratoire de recherche en Sciences Biologiques de Sophie Breton, Ph. D., sur la physiologie mitochondriale des mollusques bivalves à double transmission uniparentale des mitochondries, Université de Montréal (2018)